Top 5 des erreurs à ne pas commettre lorsque vous avez des problèmes d’insolvabilité

Lors des consultations initiales où l’équipe de Houle Syndic s’entretient avec les débiteurs aux prises avec des difficultés financières, cinq erreurs importantes ont été remarquées régulièrement et celles-ci peuvent s’avérer très coûteuses pour les débiteurs.

1. Cacher et sous-estimer votre problème financier
Dans certains cas, la loi donne un délai très court aux débiteurs pour se protéger à la suite de la réception d’un avis légal qu’on reçoit par un huissier. Ne pas réagir à temps peut diminuer grandement la protection de la loi vis-à-vis les créanciers. En ignorant vos créanciers, cela peut les amener à prendre des mesures plus importantes pour récupérer l’argent que vous leur devez (y compris les salaires et/ou les saisies d’actifs). Ils auraient peut-être été en mesure de retarder les procédures afin de discuter avec le débiteur. Rester en communication est souvent un bon moyen d’éviter le choc et la surprise d’une saisie. Ils sentiront que le débiteur veut contribuer et qu’il est en mode « solution ». Les créanciers collaboreront davantage.

2. Rembourser vos dettes à votre famille, vos proches et vos amis en premier lieu
La nature humaine fait en sorte que les débiteurs ont le réflexe de rembourser les proches, les amis et la famille avant de payer les autres créanciers. Soyez très prudent au sujet de qui vous remboursez en premier, en particulier la famille, car si vous vous trouvez dans une situation où toutes les dettes ne seront pas remboursées en totalité, il pourrait y avoir des problèmes. La loi sur la faillite permet aux créanciers de demander l’annulation de certains paiements qu’on dit préférentiels. En quelques mots, un paiement préférentiel survient quand le débiteur priorise le remboursement de dettes auprès de ses proches et de sa famille en ignorant la masse des autres créanciers et que le remboursement est effectué dans les 12 mois précédant la faillite. Le même principe s’applique dans ce que l’on appelle les transferts sous-évalués. Il s’agit de la vente à rabais dans le but d’avantager un proche ou de protéger les actifs du débiteur devant une situation de faillite. Les créanciers auront le droit de poursuivre le débiteur fautif, mais aussi la personne qui aura bénéficié du transfert. En tout temps, il est important de transiger avec le syndic de faillite et ce dernier vous conseillera sur l’application des procédures légales en situation de faillite.

3. Obtenir un endosseur
Avant de contracter un prêt, il faut vous demander si l’argent sera dépensé de manière efficace et que vous serez en mesure d’effectuer les paiements. Selon votre cote de crédit, il se peut que vous deviez demander à quelqu’un d’endosser votre prêt. Parfois, lorsque le débiteur a de la difficulté à payer ses factures, la première solution qui lui vient en tête est d’obtenir une autre source de financement supplémentaire. Par contre, le débiteur n’aura pas les moyens de rembourser cette « solution ». Alors, si vous savez que vous avez des problèmes financiers, obtenir un endosseur est une erreur. En endossant une dette, une personne accepte de prendre 100 % de la responsabilité du montant demandé à l’institut financière. Obtenir un endosseur peut souvent augmenter votre limite d’emprunt, mais il peut aussi donner à vos créanciers un portefeuille supplémentaire pour recueillir les remboursements en souffrance. C’est une garantie supplémentaire pour le créancier, mais un très grand risque pour l’endosseur. Il faut cependant garder à l’esprit que lorsque les institutions financières ont ce type de conditions, le débiteur se trouve dans une situation précaire. Contracter un nouveau prêt est rarement la solution que le débiteur aurait dû envisager pour se sortir de la roue de l’endettement.

4. Prendre de l’argent dans ses REER pour rembourser une dette
Piger dans ses REER pour rembourser des dettes n’est pas une bonne solution pour rembourser des dettes. Prendre l’argent de ses REER pour les paiements devrait être en cas d’extrême urgence seulement et si vous êtes totalement convaincu que ce geste réglera complètement vos problèmes d’endettement. Ne compromettez pas votre retraite pour faire face à des problèmes de dettes à court terme. Il est important de savoir que le gouvernement du Canada a expressément exempté les REER de toute saisie en cas de faillite. Donc, la somme de vos REER est à l’abri des créanciers si vous devez déclarer faillite. Nous vous conseillons de ne pas prendre l’argent dans un REER pour payer les dettes à moins que vous compreniez parfaitement les règles étant donné que lors du retrait dans vos REER, vous payerez de l’impôt sur ce type de revenu.

5. Payer pour avoir des conseils sur la gestion de vos dettes
Certaines personnes déboursent une somme d’argent – parfois très élevée – pour des conseils en gestion de dettes. Il est important de comprendre qu’on ne devrait jamais avoir à débourser une somme d’argent pour mieux comprendre nos options financières. Si vous êtes invité à payer de l’argent pour obtenir des conseils sur la gestion de vos dettes, appelez un syndic en premier. La première rencontre sert à dresser un portrait de votre situation financière. Cette rencontre est sans frais ni obligation et souvent, nous pouvons vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour aller de l’avant et contrer votre problème d’endettement.

Somme toute, l’important n’est pas de fuir les problèmes d’insolvabilité, mais bien de leur faire face. Tous les acteurs de la procédure, c’est-à-dire les créanciers et le débiteur, vont mieux s’en sortir s’ils sont en mode « solution ». Le rôle de l’équipe de Houle Syndic est justement de vous proposer des solutions efficaces selon votre situation financière. Contactez-nous au 1-844-403-3883 ou à info@houlesyndic.ca.

Pour l’extrait sonore de cet article, veuillez cliquer ici et ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s